Amsterdam – Prise 1

Vanessa, au bureau d’InformAction, très attentive à notre projet, nous envoie une information sur une expo qui se termine dans quelques jours à FOAM. En deux temps trois mouvements, documentaire oblige, nous voilà à Amsterdam!

Amsterdam 2011-12 © Helen Doyle

FOAM, Amsterdam 2011-12 © Helen Doyle

Nathalie et moi allons tourner l’oeuvre conçue par Erik Kessels à FOAM. Sur place, nous avons constitué une équipe complémentaire hollandaise : Niels comme assistant (fixer), Sanders au son et Christian, étudiant en cinéma, au transfert de données; Ellen, de Yellow Submarine, que Ian a contacté, veille à ce que tout se passe bien.

Christian, Nathalie, Sanders et Niels © Helen Doyle

Nicole, toute triste de ne pas nous accompagner, a fait toutes les démarches et a finalement obtenu l’accord du concepteur Erik Kessels.

FOAM - 24h.FlickR - Erik Kessels © Helen Doyle

Réflexion Foam © Helne Doyle

Le tournage se déroule sans encombre et suscite bien des interrogations… Par bonheur, Erik Kessels lui-même viendra nous saluer et nous accorder un entretien (merci Nicole!)

Barque chinoise à Amsterdam © Helen Doyle

Le jour du départ, Germain me pointe un «article» sur le blogue du Monde, signalé par Akli Aït Abdallah sur Facebook : «Clic-Clac – Sale temps pour les photographes de presse». Le 1er décembre denier, en effet, douze photographes de presse, oeuvrant pour CNN, ont été remerciés de leurs services.

Erik Kessels, lui, me recommande l’écoute de l’exposé  de Hans Aarsman sur TEDxAmsterdam, aussi éloquent qu’amusant, qu’on retrouve sur Youtube : «From pretty to ugly and back again…»

Devant cette mer de photos qui s’étale à FOAM, on est bien obligé de se poser quelques questions; par exemple, toutes ces photographies mises sur le web, seraient-elles une manière de dire «je suis là,  j’existe»?… comme un tag ou un graffiti laissé dans les toilettes?

Graf à Foam © Helen Doyle

Publicités

A propos tatoumemo

Scénariste et réalisatrice de films documentaires, Helen Doyle vit au Québec, mais ses sujets l'amènent en divers lieux du monde. Avec son complice Germain Bonneau - qui collabore d'ailleurs à ce blog - elle produit certains de ses films à travers les Productions Tatouages de la mémoire A l’hiver 2011, Helen Doyle recoit, du CALQ, la bourse de résidence d’artiste à Rome, où elle travaille sur son projet : Appunti sur Pasolini, poète civil. En novembre 2012, elle termine, après un an de travail intense, son film Rapporteurs d'images - Dans un océan d'images, j'ai vu les tumultes du monde.... Un coffret réunissant plusieurs de ses œuvres accompagné d'une monographie sur son travail sont en préparation par Vidéo femmes et les Éditions du Remue-ménage.
Cet article, publié dans artiste, cinéma, impressions de voyage, photographe, photographie, Rapporteurs d'Image (H. Doyle), repérages, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s