Sulle trace de… Letizia Battaglia

En avril 2017, mon séjour à Rome avait commencé par une visite au MAXXI pour y voir la grande rétrospective de Letizia Battaglia. Comme un clin d’œil, quatre photos de Pasolini – parmi les premières qu’elle a prises au début de sa carrière de journaliste à Milan en 1972 – ouvrent l’exposition, et une autre, encore de lui, la clôt. Le contraste marqué sur le visage de Pasolini nous rappelle qu’il a toujours été déchiré entre l’ombre et la lumière.

Exposition de Letizia Battaglia, MAXXI, Rome © Helen Doyle, avril 2017

Et me voilà à Palerme, en février 2018, cette fois, après une pluie battante.

Palermo sous la pluie © Helen Doyle 2018

Je me dirige vers le complexe culturel de la Zisa (Cantieri Culturali della Zisa), à deux pas de l’Institut français, un peu perdue dans le labyrinthe de cette ancienne zone industrielle.

Centro internazionale di fotografia, Palermo © Helen Doyle 2018

Je me retrouve après quelques hésitations à la porte du Centro internazionale di fotografia que Letizia a inauguré à l’automne 2017 avec une exposition autour des Migrants.

Je suis si heureuse de pouvoir enfin visiter ce lieu qui lui tient tant à cœur et de découvrir sa deuxième exposition Donne FotografanoFemmes photographiant les femmes.

Je suis heureuse de retrouver des femmes photographes qui ont marqué mon parcours de documentariste, avec Letizia, bien sûr, mais je retrouve aussi Susan Meiselas, Mary Ellen Mark et bien d’autres présentes dans ce vaste espace. Je reconnais bien là ma charmante amie à avec ces choix…

Et ce n’est pas fini : les yeux brillants, elle me propose de la suivre pour me montrer ce qu’elle appelle Segreto, une autre grande pièce où elle expose ses coups de cœur et ses découvertes… Voilà, l’œil de madame Battaglia est éclectique; et que de talents réunis ici!

Centro internazionale di fotografia, Palermo © Helen Doyle 2018

Une autre surprise m’attendait : sa délicieuse petite-fille Marta, «sa petite muse », comme l’appelle. Elles s’amusent à poser pour moi…

Letizia et Marta, Palermo © Helen Doyle 2018

(Je ne peux faire autrement que de penser au père de Marta, le violoncelliste Giovanni Sollima, qui nous a permis d’utiliser sa musique comme illustration sonore de mon vidéo L’artiste dans son for intérieur, à partir des oeuvres de Danielle Marie Chanut).

Letizia et Marta, Palermo © Helen Doyle 2018

Letizia me montre aussi un néon qu’elle a fait faire et qui trône comme un pied de nez à l’entrée de son bureau : Picchi idda? Cette expression en dialecte sicilien est presque intraduisible; mais selon notre amie Maria Cristina Delli Fiori, cela pourrait signifier : « Pourquoi elle? »

À suivre, tout ça… évidemment!

Publicités

A propos tatoumemo

Scénariste et réalisatrice de films documentaires, Helen Doyle vit au Québec, mais ses sujets l'amènent en divers lieux du monde. Avec son complice Germain Bonneau - qui collabore d'ailleurs à ce blog - elle produit certains de ses films à travers les Productions Tatouages de la mémoire A l’hiver 2011, Helen Doyle recoit, du CALQ, la bourse de résidence d’artiste à Rome, où elle travaille sur son projet : Appunti sur Pasolini, poète civil. En novembre 2012, elle termine, après un an de travail intense, son film Rapporteurs d'images - Dans un océan d'images, j'ai vu les tumultes du monde.... Un coffret réunissant plusieurs de ses œuvres accompagné d'une monographie sur son travail sont en préparation par Vidéo femmes et les Éditions du Remue-ménage.
Cet article, publié dans actualités, cinéma, L'Artiste en son for intérieur, photographie, souvenirs, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s